Nouvelle étude sur la place des administrateurs salariés dans la gouvernance

PUBLICATION.

Trois ans après son analyse sur le vécu des administrateurs représentant les salariés (ARS) dans la gouvernance d’entreprise, Réalités du dialogue social publie une nouvelle étude consacrée à leur parcours d’intégration et à leur suivi RH.

Si historiquement, le mandat d’ARS venait couronner une carrière syndicale et professionnelle, la loi Pacte du 22 mai 2019 a changé la donne en accroissant le périmètre des entreprises éligibles et le nombre de salariés concernés. Se posent, de ce fait, les questions de leur préparation pour cette mission ambitieuse et de l’insertion de ce mandat dans leur parcours professionnel. La gestion de l’après-mandat devient aussi une préoccupation concrète et se révèle, pour l’heure, plutôt individualisée et à l’initiative des ARS

Cette étude vous invite à un voyage – celui du candidat à représenter les salariés au sein de la gouvernance de son entreprise – depuis son embarquement dans un mandat exigeant et passionnant, puis lors de sa navigation dans un espace désormais balisé, jusqu’à son accostage en solitaire et insuffisamment préparé.

Le sommaire : 

  1. Cartographie des Conseils et profils des administrateurs salariés : l’effet Loi Pacte ?
  2. On-boarding : plutôt réussi mais avec des marges de progrès attendues de la part de certains acteurs
  3. Une fois embarqué, un administrateur salarié au coeur de la gouvernance
  4. La gestion de l’après, peu réfléchie et très individualisée

  • 25 entretiens : un président de Conseil, des secrétaires de Conseil, des administrateurs indépendants, des DRH et DRS, des administrateurs salariés (ARS),
  • 43 questionnaires renseignés par des ARS.



X